Exécution de Grandjean ce matin

12 septembre 1914 Par Albert Vigon 1

Toujours en marche, passons à Récourt et à Belrain. À 10 h 1/2 du matin arrivons à Villotte et touchons enfin de quoi manger. Très fatigué par douleurs aux jambes, je reste au repos à Villotte pendant que le régiment file sur les montagnes en réserve.
Bon repos et bon dîner chez Ricard.
Pluie toute la journée.
Reçu lettre de Adèle, Blanchi, Barrilat.
Exécution de Grandjean au matin.
Écrit Adèle par Giral qui est évacué à Marseille.

19140912-001 Éxécution de Albert Arjailles

Suite

 

Extrait du Journal des Marches et Opérations :

Le soldat Arjailles a été fusillé devant le front des troupes.

Le soldat Arjailles a été fusillé devant le front des troupes. “Déserteur devant l’ennemi en temps de guerre.”

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire

  • Rémi

    12 septembre 2014 Reply
    1

    Cette phrase est énigmatique : “Exécution de Grandjean au matin.”

    Au tout début de la guerre, les militaires ont obtenu du gouvernement la présentation des prévenus devant le conseil de guerre sans instruction préalable. Début septembre 1914, le ministre de la guerre abolissait les possibilités de recours en grâce et en révision.

    Sur les 600 fusillés pour l’exemple pendant la première guerre mondiale, environ 430 l’ont été en 1914 et 1915.

    Certains sont restés dans les mémoires.

    Albert Arjailles du 42e RIC a été fusillé le 11 septembre 1914 à Ville devant Belrain.

    “Grandjean” désigne très probablement Albert Arjailles.

    Il faudrait faire des recherches complémentaires…