Repos à Aubréville

20 mars 1915 Par Albert Vigon 1

Mardi 16
Journée bruyante. Canon des deux côtés tout le jour. Fusillade faible.
À 7 heures du soir, contre-attaque allemande à droite de Vauquois repoussée avec l’aide de notre artillerie.
Sommes arrosés par les obus fusants des Boches.

Mercredi 17
Très beau temps. Calme partout.
Sommes relevés et retournons à Aubréville en passant à travers les forêts.

Jeudi 18
Séjour à Aubréville. Beau temps. Reçu lettre Adèle 9.

Vendredi 19
Temps très froid. Repos à Aubréville.

Samedi 20
Très beau temps froid. Aubréville.
Très beau spectacle le matin : combat d’aéros.

Repos à Aubréville

Suite

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire