Travail pour toute la compagnie

28 mars 1915 Par Albert Vigon 0

Repos à Aubréville, ou plutôt semblant de repos, car il faut nettoyer et faire la toilette indispensable, et surtout mettre en état de propreté un cantonnement infect. La nuit, travail pour toute la compagnie aux défenses de deuxième ligne.

Écrit Adèle.

Travail pour toute la compagnie

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire