L’approche du départ

16 août 1914 Par Albert Vigon 0

Pluie toute la journée. Nous serons à Morières pour plusieurs jours à ce qu’il paraît. Tant mieux car nous sommes vraiment bien dans notre ferme. Malheureusement on vient d’apprendre qu’il s’est déclaré quelques cas de rougeole à notre compagnie. Peut-être nous fera-t-on évacuer le pays si une épidémie se déclarait.

Journée triste à cause de la pluie car à rester allongé sur la paille toute la journée on finit par trop penser à la guerre et à ses conséquences, et on a le noir.

Vite demain en espérant un gai soleil.

19140816-002 Morières-lès-Avignon

Quelle triste journée ! Est-ce la pluie qui tombe à verse et qui nous oblige à rester sur la paille tout le jour, ou bien est-ce vraiment l’approche du départ pour le front, qui fait que chacun est pensif ou soucieux.

Non, la première raison est la bonne, ; mais peut-être qu’à rester inactif dans notre grange nous pensons trop à la guerre et à ses conséquences ; mais ce n’est qu’un peu de noir, car si la conversation roule sur la guerre, chacun est toujours confiant et plein d’espoir en un résultat favorable.

19140816-001 Morières-lès-Avignon

Suite

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire