Les Boches s’acharnent toujours

26 octobre 1914 Par Albert Vigon 0

Pluie. Rien de nouveau le matin.

Canon des deux côtés dans la soirée. Quelques blessés aux environs du campement du colonel. Les Boches s’acharnent toujours après les tranchées du capitaine Pierre dans le bois des Paroches et à notre droite.

Rien à signaler pendant la nuit.

19141026-001 Les Boches s’acharnent toujours

Suite

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire