Route de plus en plus mauvaise

15 novembre 1914 Par Albert Vigon 0

Pluie… Nous nous installons dans le bois, le mieux que nous pouvons.

Je reprends le chemin de Rupt à 4 heures pour aller aux vivres. Route de plus en plus mauvaise. Je passe ainsi chaque matin 4 à 5 heures dont je me rappellerai le souvenir pendant longtemps. Ce matin j’ai été obligé de me prendre au cou d’un mulet pour pouvoir tirer mes pieds de la boue.

19141115-001 Route de plus en plus mauvaise

Suite

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire