Fuyons tous en bon ordre

11 septembre 1914 Par Albert Vigon 0

Pluie continue. Le matin vers 6 heures, je vais à la corvée de cartouches à Souilly. En route, manquons être tués par obus français qui canonnent la gauche par où sont passés les Allemands. Arrivés à Souilly, pas de cartouches. Nous apprenons que nous battons en retraite. Regagnons le bois et fuyons tous en bon ordre, juste à temps pour éviter les obus qui nous poursuivent.

Marchons tout le jour et toute la nuit. Sommes littéralement éreintés et affamés, car rien à manger depuis hier matin. Mangeons des mûres, des carottes et des fruits cueillis dans les champs. Je souffre toujours des douleurs. Le colonel nous perd dans le bois pendant la nuit.

19140911-001 Fuyons tous en bon ordre

Suite

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire