Je suis nommé caporal fourrier

16 octobre 1914 Par Albert Vigon 1

Brouillard très épais. Jusqu’à l’après-midi, on ne perçoit pas un homme à 10 pas, aussi sommes obligés de placer des sentinelles comme la nuit.

Je suis nommé caporal fourrier, malgré mon refus. Je ne serais cependant pas si contrarié si je n’étais obligé de quitter mes camarades pour passer à la 2e section.
Nombreuses nominations à la Cie.

Reçu lettre d’Adèle du 6 oct.

Dans l’après-midi notre artillerie recommence à canonner les bois de Sainte-Marie et les environs de la caserne.
Dans la nuit, notre artillerie canonne par instant et plusieurs patrouilles sortent, ce qui donne lieu à une vive fusillade.

19141016-001 Je suis nommé caporal fourrier

Suite

Commentaires

Laisser un commentaire

Poster le commentaire

  • Rémi

    25 octobre 2014 Reply
    1

    Extrait de l’historique du 42e RIC :
    “Des cadres et des hommes de troupe arrivent en renfort ; le 17 octobre, des officiers nouveaux promus dans le corps encadrent les compagnies.”